Chirurgie esthétique
Les différentes méthodes
Reconstructrice réparatrice

Archive pour le mot-clef ‘has’



Chirurgie de la cataracte dangereuse chez l’ophtalmo

mardi 19 octobre 2010

La Haute Autorité de la Santé (HAS) s’est déclarée non favorable à la pratique de la chirurgie de la cataracte dans les cabinets des ophtalmologistes.

C’est la Direction de la Santé Sociale (DSS) qui a demandé à l’HAS d’étudier davantage ce sujet. En effet, depuis quelques temps, des ophtalmos demandent la possibilité de pouvoir réaliser cette opération à leur cabinet. La DSS a voulu savoir si cette pratique pouvait être sûre pour les patients.

Or cette chirurgie est loin d’être simple. Elle consiste d’abord à extraire ce que l’on appelle le cristallin opaque. Puis, il est remplacé par un implant intraoculaire artificiel. Cette opération nécessite une anesthésie. Selon le choix du médecin, il peut s’agir d’un endormissement local ou général.

Le groupe de recherche de la Haute Autorité de la Santé est arrivé aux conclusions que cette chirurgie ne pouvait pas être pratiquée dans un cabinet de ville. Pour se passer dans de bonnes conditions, le médecin à besoin de se trouver dans un « environnement technique » comme un bloc opératoire. De plus, la présence d’un anesthésiste réanimateur est conseillée. La cataracte se déclare le plus souvent au environ de 60 ans. Elle touche 20% des personnes âgées de 65 ans et 60% des plus de 80 ans. Cette catégorie de la population est donc plus sensible.

Une lueur d’espoir persiste cependant pour les ophtalmos. L’HAS ne se dit pas réfractaire à la pratique de la chirurgie de la cataracte dans des « centres de chirurgie ambulatoire autonome ». Ils seraient tout de même soumis à un règlement strict, notamment en ce qui concerne la gestion des équipements, les dispositifs médicaux, l’hygiène et les procédures de bio-nettoyage. La présence d’un anesthésiste réanimateur serait également obligatoire.

Carole Schirrer

Mots-clefs : , , ,
Publié dans news | Les commentaires sont fermés