Chirurgie esthétique
Les différentes méthodes
Reconstructrice réparatrice

Archive pour le mot-clef ‘chu réunion’



Première chirurgicale à La Réunion

jeudi 14 octobre 2010

Deux chirurgiens, un de Saint-Denis et un de Bordeaux, vont pratiquer une chirurgie réparatrice sur la joue d’une patiente selon des techniques novatrices.

L’intervention finale est prévue le 18 octobre. Les docteurs Christophe Jaillant, de la Réunion et Vincent Casoli, de Bordeaux, ont assemblé leurs recherches pour soigner au mieux la patiente. Elle souffre d’une déformation de la joue droite. Il s’agit en réalité d’un creux profond, qui est s’est formé après une opération.

« Pour la médecine à La Réunion et pour les patients bénéficiaires de cette technique innovante au plan mondial, c’est une avancée importante », explique l’hôpital de Saint-Denis, où sera pratiquée l’intervention. Cette technique, c’est la transplantation microchirurgicale de tissus autologues néformés. Plus précisément, il s’agit d’un comblement du creux de la joue de la patiente, avec ses propres tissus.

Cette technique utilise les recherches menées par les docteurs Jaillant et Casoli.
C’est ce dernier qui a élaboré le concept de régénération de tissu collagénique. De son côté, la Docteur Christophe Jaillant a longtemps travaillé sur la transplantation des « lambeaux préfabriqués collagéniques ». Tout ceci est assez complexe à comprendre, mais simple à réaliser.
L’opération se déroule en deux étapes. La première a déjà eu lieu au mois de mai de cette année. Un substitut collagénique a été mis sur l’avant-bras de la patiente, sur une artère et des veines. Il faut alors attendre pour voir la création de collagène, mais surtout de vaisseaux sanguins.

Le 18 octobre prochain sera pratiquée la seconde intervention. Les deux chirurgiens prélèveront ce nouveau tissu régénéré afin de la placer sur la joue de la patiente. Ils sutureront alors les vaisseaux sanguins jusqu’au cou. Cette opération ne présente aucun risque spécifique. Ils sont les mêmes que pour toute transplantation de lambeaux de tissu. La patiente s’en sortira avec une légère cicatrice à l’avant. Les résultats seront complets entre 3 et 6 mois après l’opération.

« Le CHR, qui signera dès 2010 la convention de partenariat avec l’université de la Réunion pour créer le CHU de la Réunion témoigne avec cet évènement de sa capacité à relever le défi de l’excellence médicale et affiche ses ambitions dans cette partie de l’Océan indien », conclu le communiqué de l’hôpital.

Cette technique va ouvrir de nouvelles perspectives, notamment pour les chirurgies cancéreuses, traumatologiques, mais aussi plastiques.

Carole Schirrer

Mots-clefs : , ,
Publié dans news | Les commentaires sont fermés