Chirurgie esthétique
Les différentes méthodes
Reconstructrice réparatrice

De nouveaux horizons pour la chirurgie fœtale

Selon une étude clinique effectuée par le service de la chirurgie de l’hôpital des enfants de la Philadelphie(Etats-Unis) et publiée sur The New England Journal of Medecine le 9 Février dernier, a prouvé que la chirurgie prénatale, à l’opposé de la chirurgie post-natale, améliore considérablement les chances pour le nouveau-né de vivre normalement et de corriger certaines anomalies congénitales graves.

Cette étude faisant partie d’une recherche financée par The National Institutes of Health(NIH) a révélé qu’une variété grave et dévastatrice d’une malformation congénitale(Spina bifida)appelée myéloméningocèle qui peu se manifester chez le fœtus dès les premiers mois de l’embryogenèse entraînant l’absence de soudure entre certains vertèbres et occasionnant par conséquent une hernie de la colonne vertébrale ainsi qu’un bon nombre d’handicaps et de paralysies peut être corrigée par une opération chirurgicale avant la naissance. Selon le docteur Scott Adzick l’intervention chirurgicale prénatale permet d’obtenir des résultats de loin plus satisfaisants que la chirurgie post-natale.

Il fallait pour constater cela, le suivi de près par des médecins de 158 bambins pendant au moins un an après l’intervention chirurgicale. Ces médecins qui n’ont pas assistés aux opérations chirurgicales et qui ne savent pas donc véritablement le stade auquel les patients avaient été opérés, ont constaté que 40% des enfants opérés avant la naissance avaient dû se faire implanter un drain afin d’éliminer l’excès du liquide physiologique dans le cerveau contre plus de 83% opérés après la naissance.

Les mêmes examens ont révélés qu’à 30 mois, les enfants ayant subi une intervention chirurgicale prénatale présentent des fonctions motrices nettement plus supérieures que ceux opérés après la naissance. En effet, 42% des enfants opérés avant la naissance peuvent marcher sans béquilles contre 21% pour les enfants opérés après leur naissance.

Bien qu’elle fasse l’objet de plusieurs controverses bioéthiques étroitement liées aux risques d’accouchement prématuré ou d’avortement, la chirurgie prénatale parait de plus en plus encourageante et riche d’espoir.

Cet article a été publié le dimanche 20 février 2011 à 16 h 52 min et est classé dans news. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.